Apprendre à regarder autrement ses regrets

Suite à un post sur la période à laquelle nous aurions aimé retourné, Ranayaka nous a livré :

« Moi je corrigerai tous mes fausses décisions, je referai mes études, ma vie conjugale et tous mes regrets »

J’aimerai pouvoir apaiser vos regrets d’un coup de baguette magique, mais cela  n’est pas possible car c’est à chacun de faire ce chemin. Je peux cependant vous aider à trouver cet apaisement.

Tout d’abord je vous propose ce dessin qui résume bien les choses sur la notion des regrets qui sont liés à ce que nous pensons être des erreurs.

Regarder autrement ses regrets

Pour vous rassurer, nous éprouvons tous des regrets (occasions ratées, erreur de jugement, actes impulsifs…).

Le regret : Etat de conscience pénible lié au passé, du fait de la disparition de moments agréables.

Ces vilains regrets nous amènent à des émotions « négatives » : ressentiment, culpabilité, dévalorisation… Car on ne se contente pas seulement d’évoquer son passé, mais on évalue sa responsabilité dans un comportement passé que l’on regrette, et dans ses conséquences actuelles. En ce sens, le regret n’est pas seulement une douleur du passé, mais aussi une souffrance du présent.

Mais comment sortir de ces regrets ? En essayant de les considérer comme des outils d’apprentissage, en regardant les portes qui nous ont été ouvert grâce à ces décisions ou non décisions du moment. Essayer d’en tirer des leçons et admettre que ces leçons de la vie nous rendent plus sage et nous guident.

Quelques exercices permettant de s’apaiser et de changer nos regards sur nos regrets

(extrait des accompagnements aux épreuves) :

  1. Installez-vous dans un endroit paisible où vous ne serez pas dérangé.
  2. Prenez 1 grande inspiration par le nez, puis expirez longuement par la bouche. Faites cela trois fois.
  3. Si vous le souhaitez, vous pouvez faire un programme de méditation de 8 min (je vous conseille d’utiliser l’appareil Morphée qui est non connecté et s’emmène partout. Contactez-moi pour plus d’informations).
  4. Temps de l’exercice : entre 20 et 10 min ».
  5. Prenez soit un regret que vous avez soit laissez vous porter par vos différents regrets. Par exemple pour Ranayaka, celui des études et de la vie conjugale.
  6. Prenez un carnet (A5 est l’idéal mais il peut être plus petit si vous le souhaitez). Munissez-vous de crayons de différentes couleurs. Ayez également des mouchoirs à proximité (le fait d’aller chercher au fond de ses émotions peut faire couler les larmes. Laissez les venir, ne les retenez pas).
  7. Cette technique s’appuie sur l’écriture spontanée. C’est à dire qu’on laisse le crayon écrire sans réfléchir, sans revenir dessus. L’objet est de libérer de l’espace émotionnel par l’écriture. Nous allons le faire à la méthode de l’écriture tricotée. Technique que j’affectionne particulièrement car elle est vraiment libératrice et est illisible donc elle permet vraiment de se cacher et de s’exprimer sans jugement.
  8. Commencer en haut à gauche de votre page droite de votre carnet. Et commencer à écrire avec une couleur, sans vous arrêter de gauche à droite jusqu’en bas de la page. (Vous pouvez démarrer par : Je regrette de ne pas ….)
  9. Une fois arrivé en bas, tournez votre carnet d’un quart de tour et continuez à écrire (vous pouvez continuer par « je regrette d’avoir… »)
  10. Arrivé en bas tournez votre carnet d’un quart de tour. Changez de crayon (une couleur qui vous est positive). Ecrivez ce que ces choix vous ont appris (vous pouvez commencer par : « Grâce à cette décision j’ai…)
  11. Arrivé en bas tournez de nouveau d’un quart de tour et continuez à écrire (vous pouvez continuer par « Ce chemin m’a permis, merci à …).
  12. Une fois que vous avez terminé, vous pouvez laisser tel quel ou colorier votre page ou dessiner une forme positive d’une couleur qui vous apaise.

Je serais très heureuse si vous pouviez me laisser vos ressentis une fois l’exercice terminé (à chaud et à froid).

Au plaisir.

Sandra

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *